Gesang lernen bei

Olivia Doutney

Chanter du classique au pop

Olivia Doutney est une soprano lyrique suisse/britannique qui se produit régulièrement sur les scènes internationales et qui adore enseigner.

Olivia Doutney bietet auch Fernunterricht an.

Wie funktioniert Fernunterricht bei uns?

Preis

10 Lektionen an 45 Min.: CHF 790

Für Kinder sind auch 30-minütige Lektionen möglich.

Porträt von Olivia Doutney

Standort

Rue du Seyon 11
2000 Neuchâtel

Instrument

Gesang

Musikstil

Klassik, Oper, Musical und Pop

Niveau

Fortgeschrittene, Master und Anfänger

Sprache

Französisch, Englisch und Italienisch

Alter

Olivia Doutney unterrichtet Erwachsene und Kinder ab 7 Jahren

Interview mit Olivia Doutney

Quelle(s) est/sont la/les musicienne(s) qui t’a/t’ont influencée(s), et pourquoi?
Maria Callas, parce qu’elle a vraiment utilisé sa voix comme un instrument pour donner à chaque note un sens profonde, et elle a vraiment découvert le potentiel qu’avait sa voix.

Judy Garland, parce que c’était en regardant ses films musicaux pendant mon adolescence que j’ai commencé à comprendre qu’il fallait exprimer de l’émotion en chantant.

Renée Fleming ; elle avoue dans son autobiographie qu’elle n’a jamais été une chanteuse ‘naturelle’, donc elle a dû apprendre comment utiliser sa voix pour construire une technique solide depuis le début. Elle a vraiment travaillé pour surmonter ses obstacles.


Que peux-tu m’apporter de plus dans la maîtrise de ton instrument/de ta voix par rapport à d’autres enseignantes?
J’utilise toujours ma créativité. Je sais bien que chaque voix est différente aux autres (c’est ça qui est incroyable !) Donc, je peux vous promettre que ma méthode n’est pas universelle ! Si quelque chose ne marche pas, je vais tout essayer pour trouver un exercice, une image, une manière de l’explication, qui va fonctionner pour VOUS et pour VOTRE voix ! Quand vous êtes dans ma salle de cours, vous aurez mon attention à 100%, et nous trouverons exactement ce dont vous avez besoin !

Comment as-tu appris à jouer de ton instrument?
Je suis grandie dans une famille passionnée par l’opéra donc j’écoutais toujours cette musique à la maison. Dans ma dernière année de l’école primaire, la professeure planifiait une assemblée et quelques élèves de la classe devaient chanter un vers d’un petit hymne en solo. Quand mon tour est arrivé, j’ai commencé à chanter dans une voix ‘lyrique’ ! J’étais tellement embarrassée mais je ne savais pas comment faire autrement !

L’année suivante au collège, j’ai auditionné pour le chœur, puis j’ai commencé les cours privés de chant et j’ai vraiment trouvé ma ‘raison d’être’ !

Avec quel type d’équipement joues-tu aujourd’hui?
J’utilise mon piano électronique pour accompagner mes élèves.

Quelle est ta qualité personnelle en pratique qui apporte le plus?
Je dirais qu’il y en a deux : la passion et la discipline ! C’est circulaire : la discipline m’a fait travailler même quand je n’étais pas forcement motivée, mais c’est la passion qui a donné la fondation à cette discipline !

Ton instrument, qu’a-t-il de plus que les autres n'ont pas?
Une chose en particulier – le texte ! Les chanteurs ont de la chance parce que nous avons un outil facile pour nous exprimer. Nous pouvons donner notre propre interprétation aux paroles que les compositeurs et les librettistes nous donnent.

Aussi, ce que j’aime bien expliquer à mes élèves est que nous, en tant que chanteurs, n’avons pas un instrument, nous SOMMES l’instrument ! Nous devons utiliser nos corps pour faire vibrer nos voix, ce qui est unique (et fascinant !)

A quoi es-tu attentive lorsque tu enseignes?
Comme une professeure de chant, il faut toujours que je sois perspicace à propos des émotions et des personnalités diverses de mes élèves. Je dois être sensible aux besoins divers ; par exemple, si quelqu’un est frustré parce que quelque chose ne marche pas, la tension qui en résulte peut serrer les muscles et les cordes vocales, donc il faut essayer une nouvelle approche. La voix est extrêmement personnelle, donc je montre le respecte toujours à mes élèves et au processus que nous partageons.

Musicalement, je suis très attentive à la liberté de la voix, et je veux toujours travailler avec les élèves pour que le son puisse sortir librement et sainement. Si le son a été produit d’une manière serrée ou forcée, j’essayerai des nouvelles approches.

Comment construis-tu tes cours d’enseignement de musique?
Si l’élève est un débutant et c’est le premier cours, je prépare un échauffement et quelques exercices ; nous ferons ces exercices pendant que je lui explique comment fonctionne la voix. À partir de là, quand je remarque des petits soucis, je vais plus profondément dans la technique et je fais des nouveaux exercices avec l’élève qui cible ce problème. Ce premier cours me donne l’occasion d’entendre la voix de l’élève et de comprendre un peu sa compréhension musicale, donc à partir de là, je peux proposer des répertoires. Après ça, avant les prochains cours, je réfléchirai sur l’élève et ses besoins et je prépare des exercices qui en correspondent. Nous travaillerons aussi les morceaux que j’avais donné.

Si l’élève n’est pas un débutant, nous aurions déjà discuté des répertoires que l’élève fait déjà. Nous commencerions avec un échauffement, et normalement (bien sûr ça dépend aussi de ce dont l’élève a besoin), je lui demanderai de me chanter une des morceaux qu’on avait discutés. Et cette fois, c’est à partir de là que je trouverais des exercices quand je remarque des soucis de la technique.

Si l’élève a une audition ou examen qu’il prépare, je planifie aussi exactement ce qu’il faut faire pendant notre temps ensemble !

Comment procèdes-tu avec les enfants?
Dans mon expérience de l’enseignement des enfants, pour la plupart les enfants apprécient l’enseignement assez sérieux, où on peut parler de la technique et les détails de la musique. Je garde toujours une attitude positive, je vérifie régulièrement que l’enfant arrive à me suivre, et bien sûr je dois expliquer des choses dans une manière appropriée à l’âge de l’enfant, mais je ne les traites jamais avec condescendance.

Quelle a été, jusqu’à ce jour, ta plus belle expérience en tant que musicienne?,
La première fois que j’ai chanté le rôle de Mimì dans La Bohème. J’avais été absolument obsédée par cet opéra depuis l’âge de 14 ans. Je connaissais presque chaque phrase de l’opéra entière et je l’avais regardé dans plusieurs productions, et j’ai regardé la version filmée d’innombrables fois. Quand j’ai eu la première occasion de chanter ce rôle à 26 ans, à la première répétition je ne pouvais presque pas croire que c’était vraiment moi qui chantait, entourée des chanteurs qui chantaient les autres rôles ! Pour moi, c’était vraiment la réalisation d’un rêve.

Quelles sont les plus grandes scènes sur lesquelles tu t’es produite?
J’ai chanté en tant que soliste à la Philharmonie de Berlin, ce qui était la salle la plus énorme que j’ai jamais vu (avec un très gentil public)!

Avec quelle(s) musicienne(s) aimerais-tu pouvoir un jour jouer?
C’est une question difficile parce qu’il y en a plusieurs ! J’adorerais chanter un duo avec Bryn Terfel parce qu’il est tellement enjoué et expressif sur la scène et je pense que j’apprendrais beaucoup et que je m’amuserais bien !

Quel disque/album emporterais-tu avec toi sur une île déserte?
‘Turandot’ de Puccini – l’enregistrement de 1973 avec Joan Sutherland, Luciano Pavarotti et Monserrat Caballé ! C’est puissant, glorieux, et plein de passion !

Sur quelle scène souhaiterais-tu te produire ou celle sur laquelle tu préfères jouer?
J’adorerais chanter à la Wiener Staatsoper à Vienne !

En dehors de la musique, qu’y a-t-il encore d’important dans ta vie?
Je trouve qu’il est très important dans la vie d’élargir les horizons et d’être curieux ! Pour cette raison, il m’est très important de voyager, de lire, de découvrir des nouvelles choses, de prendre le temps pour le yoga et de la méditation. Bien sûr, les relations avec des autres sont aussi très importantes, donc ma famille, mon mari et mes amitiés sont aussi très importants dans ma vie !